Prix de l’isolation de combles perdus : votre guide expert

Dans une maison, la plus grande partie des déperditions thermiques, soit 30 %, s’effectuent par le toit. Ceci est dû à sa position en hauteur, ce qui favorise le phénomène de conductivité thermique et un transfert de chaleur important. Par conséquent, l’isolation du toit est nécessaire pour réduire les dépenses en énergie, particulièrement dans le cas des combles perdus. Nous vous livrons ci-dessous le coût de l'isolation pour vos combles perdus ainsi que les différents détails techniques à retenir. 

Pourquoi isoler un comble perdu ?

Que ce soit pour une maison en construction ou en rénovation, la pose d’un isolant efficace dans les combles perdus est nécessaire.  Ce dernier a un impact direct sur le confort intérieur. En effet, le déplacement de l’air se fait de bas en haut, transportant la chaleur vers les combles, lesquels l'expulseront à leur tour vers l’extérieur. L’isolation du comble perdu permettra non seulement de minimiser les pertes en équilibrant la température moyenne radiante, mais aussi de préserver l’environnement en économisant de l’énergie. Cette précaution rajoutera de la valeur à votre bien immobilier si toutefois vous souhaitez le vendre ou le louer. Ladite isolation apportera beaucoup d’avantages alors que le coût des travaux est abordable et accessible à tous. Sachez que l’isolation d’un comble perdu au prix du m²  varie entre 15 et 53 €. 

isolation combles perdus

L’isolation dans les combles perdus peut subir des dégradations majeures au fil du temps. Celles-ci sont repérables par un simple coup d'œil et doivent être corrigées si tôt détectées. 

Il existe plusieurs signes qui vous permettent de savoir quand changer votre isolation de combles perdus. Dans le cas d’une laine minérale, la dégradation peut être causée par les eaux qui infiltrent vos isolants, la condensation ou encore les tassements. Si les rouleaux sont mal installés, certaines vagues peuvent se former, ce qui permet à l’air de circuler sur les lambourdes et affaiblir la performance de l'isolation.

Réglementation pour l’isolation des combles perdus

Peu importe le matériau choisi pour votre isolation de combles perdus, celle-ci est soumise à une réglementation thermique qu'il faudra respecter. La RT 2012 impose dans les constructions neuves un seuil de résistance thermique, égal ou supérieur à 7 m².K/W, pour assurer une basse consommation de l'énergie. Pour la rénovation des constructions plus anciennes, ce seuil ne doit pas être inférieur à 4.5 m².K/W. En 2020, d’autres lois sont apparues : la DTU 45.11 et la DTU 45.10 qui se substituent aux lois CPT 3560-v2 et DTA et doivent obligatoirement être appliquées.

La 45.11 est relative à la technique de soufflage. Elle consiste à poser une membrane et un détecteur qui doit avoir une hauteur supérieure de 10 cm à celle de l’isolant. Quant à la 45.11, elle est relative aux rouleaux manufacturés et panneaux à base de laine minérale et exige la pose d’une membrane pare-vapeur dans diverses situations. Cette réglementation s’applique en fonction des combles perdus, de la zone géographique et, bien évidemment, de la technique d’isolation choisie. 

Les tarifs d'isolation d'un comble perdu

En règle générale, les travaux inhérents à l’isolation de votre comble perdu s’effectuent en une demi-journée. Ils peuvent, cependant, aller jusqu’à 3 jours si les dommages sont bien plus importants et qu'ils nécessitent d’enlever la toiture. Les tarifs des différentes opérations peuvent inclure les frais de déplacement, au kilométrage, des professionnels et des matériaux, en plus du coût de la main-d’œuvre. Ce dernier est compris entre 10 €/m² et 70 €/m².

tarifs isolation combles perdus

Le fait d’établir un devis en amont vous aidera à anticiper ces différents frais. Généralement, le prix d’une isolation d’un comble perdu peut varier entre 450 et 21 000 € TTC et ce en fonction de plusieurs critères :

  • La situation géographique de votre habitation a un impact sur le coût de votre isolation de comble perdu. Si vous êtes dans une grande ville, par exemple, les prix seront plus élevés ;
  • La complexité des travaux sur chantier inclut des charges supplémentaires sur les différentes installations indispensables à la réalisation ;
  • Les contraintes liées à l'accessibilité au comble perdu et à la nature de celui-ci ; 
  • La surface à traiter et à isoler au m² ainsi que son degré de dégradation ; 
  • Le type d'isolant choisi et sa technique de pose ;
  • Le temps requis pour l'accomplissement des travaux ; 
  • Le choix des artisans auxquels vous faites appel.

Le choix des artisans est très important pour assurer une bonne qualité de travail et la pérennité des résultats obtenus. Optez donc pour des spécialistes certifiés et des entreprises qui opèrent avec des garanties et des assurance.

Coût d’isolation des combles perdus selon les techniques

Il existe différentes techniques pour la réalisation de votre isolation de comble perdu. Celles-ci sont conçues pour s’adapter à la nature du comble et son accessibilité pour assurer un travail dans les règles de l’art. L’idéal est d’appliquer le matériau au niveau du sol, mais il est possible de le mettre sous les rampants de la toiture.  

Technique d'isolation par rouleaux

Le déroulage ou la technique d'isolation par rouleaux se fait en 2 couches à poser directement sur le plancher. La première est appliquée entre les solives et la seconde les recouvre en s'adaptant aux rugosités de la surface. En plus de l'isolation thermique, ces rouleaux optimisent l'isolation acoustique grâce à leur épaisseur. Cette technique est privilégiée dans les combles perdus faciles d'accès, avec un coût d'isolation qui va de 20 €/m² à 45 €/m².

Technique d'isolation par soufflage

La technique d'isolation par soufflage est adoptée si l'accès à votre comble perdu est difficile. L'opération peut s'effectuer à travers la trappe du plancher ou par le toit. Cette deuxième alternative nécessite l'intervention d'un couvreur qui se chargera d'enlever les tuiles pour ce faire. Les isolants seront disposés en vrac dans une souffleuse qui les projettera sur toute la surface du plancher et dans les moindres recoins du comble. 

cout technique isolation soufflage

La méthode d'isolation en vrac exige que le système de ventilation dans le comble soit assez élevé par rapport aux flocons pour éviter qu'il ne les aspire. 

Dans les combles perdus, cette technique est plébiscitée par les professionnels et les propriétaires du fait de sa praticité et de son coût. Elle est, de fait, la moins onéreuse des techniques d'isolation et ce indépendamment du type d'isolant utilisé et ses caractéristiques, de son épaisseur, de la surface du plancher et de son niveau de dégradation. Tout cela pour un prix d'isolation de comble perdu par soufflage de 20 €/m² en moyenne, incluant la main-d'œuvre pour un prix moyen de 60 €/m². 

Technique d'isolation par épandage

Dans cette méthode indiquée aux combles difficiles d'accès, il faut pouvoir entrer à l'intérieur du comble pour exécuter la tâche. Même si elle est semblable au soufflage en vrac, la technique d'isolation par épandage remplace la souffleuse par un râteau qui étale l'isolant sur l'ensemble de la surface de façon homogène pour constituer une barrière contre les déperditions. Son coût de réalisation va de 20 €/m² à 90 €/m², ce qui en constitue le procédé le plus onéreux. 

Coût d’isolation des combles perdus selon les matériaux

Étant donné que les combles perdus sont très rarement utilisés, les artisans préfèrent recourir aux isolants en vrac. Pour cela, il existe plusieurs formules qui s'adaptent à vos exigences (isolants naturels et isolants industriels). Vous pourrez donc choisir entre les laines végétales et animales ou les produits synthétiques ou encore les laines minérales. 

La qualité du matériau étant indispensable pour une meilleure isolation, il faut veiller à utiliser ce qu'il y a de mieux pour vos combles. Selon leur état, vous choisirez entre : 

La laine de verre

La laine de verre est l'isolant le plus courant car il s'adapte à toutes les situations et coûte moins cher que les autres matériaux. C'est souvent la solution que conseillent les professionnels. Ces derniers procèdent à son application avec la technique de soufflage en vrac ou par épandage en étalant les flocons de façon à optimiser leur efficacité. 

cout materiau laine verre

Le prix d'une isolation de comble perdu en laine de verre varie en fonction de son épaisseur. Il va de 9 €/m² à 12 €/m² pour une épaisseur de 350 mm et de 12 €/m² à 16 €/m² pour une épaisseur de 470 mm.

La laine de roche

La laine de roche garantit le même confort que la laine de verre, mais avec un peu plus de performance. D'un coût tout aussi abordable, ses techniques de pose sont faciles et parfaitement maîtrisées par les artisans. Elles s'effectuent avec des rouleaux ou avec la projection des flacons. Le prix d'une isolation d'un comble perdu en laine de roche est estimé entre 12,5 €/m² et 16 €/m² pour 311 mm, 360 mm et 405 mm d'épaisseur. 

La ouate de cellulose

La particularité de la ouate de cellulose réside dans sa densité et sa performance qui font d'elle un isolant efficace, confortable et écologique. Constituée à base de journaux recyclés, sa pose s'effectue sur le sol ou derrière les parois et son épaisseur varie selon vos besoins. Son coût est donc naturellement plus élevé. Ainsi, le prix d'un isolement de comble perdu avec de la ouate cellulose va de 11 €/m² à 24 €/m² pour des épaisseurs entre 280 mm et 380 mm.

Le chanvre 

Le chanvre est à base végétale et assure une performance remarquable en termes d'isolation. Il est particulièrement utilisé dans les milieux secs. Le technique recommandée pour la pose est le soufflage pour assurer une meilleure répartition de l'isolent. L'isolation avec le chanvre est de 34 €/m² en moyenne pour une épaisseur de 280 mm.

Le polyuréthane

L'isolation des combles perdus avec du polyuréthane s'opère directement sous les toits, contrairement aux autres isolants. Appliqué sous forme de mousse, il est estimé à 65 €/m² pour 180 mm d'épaisseur.

À l'aide de ce tableau récapitulatif, vous aurez une idée plus précise sur les coûts des différents isolants qu'il vous est possible d'utiliser : 

Matériaux d'isolation pour combles perdus
Épaisseur 
Prix moyen
 La laine de verre
350 mm
12 €/m²
 La laine de roche
360 mm
16 €/m²
 La ouate cellulose
380 mm
24 €/m²
 Le chanvre
280 mm
34 €/m²
 Le polyuréthane
180 mm
65 €/m²
 La laine de mouton
300 mm
27 €/m²
 Le polystyrène 
100 mm
20 €/m²
 Le liège
280 mm
90 €/m²
 La fibre de bois 
280 mm
40 €/m²

Les aides pour isoler votre comble perdu

Pour la réalisation de vos travaux, vous pouvez bénéficier des programmes d'aide mis à votre disposition pour réduire le coût de votre isolation de comble perdu. Mais pour en être éligible, il faut respecter la réglementation en vigueur et se conformer aux règles de la loi RT 2012 en optant pour des isolants avec une résistance thermique de pas moins de 7 m².K/W. Il faudrait également faire appel à un artisan RGE qui prendra en charge la totalité de vos travaux. Par conséquent, vous aurez droit aux subventions de l'ANAH, la prime énergie ou le crédit d'impôt transition énergétique. 

De son côté, le groupe Effy propose le Pacte Energie Solidarité sur les travaux d'isolation de comble perdu ; un programme à partir de 1 € pour des foyers à faibles revenus.

Si vous vous demandez quelle épaisseur d'isolation de comble perdu il vous faudra pour renforcer les performances de votre isolant et profiter d'un confort optimal, sachez que les épaisseurs les plus recommandées sont 315 mm pour la laine de roche et 330 mm pour la laine de verre. À étudier avec votre artisan en fonction des nombreux critères précités !